Consultation multidisciplinaire HPV

Consultation multidisciplinaire HPV

L’Hôpital européen Georges-Pompidou a ouvert la première consultation multidisciplinaire dédiée à la prise en charge des patients ayant présenté un cancer lié au Papillomavirus Humain (HPV) le 6 juin 2014.

Cette consultation regroupe toutes les spécialités dans lesquelles le virus HPV est impliqué dans la survenue de cancer : gynécologie (cancer du col de l’utérus, du vagin et de la vulve), Oto-Rhino-Laryngologie (cancer de l’amygdale), proctologie (cancer de l’anus), urologie (cancer du pénis) ainsi que les services d’immunologie clinique et d’infectiologie.

Aujourd’hui le Papillomavirus Humain (HPV) est l’un des virus les plus transmis au monde. Environ 660 millions d’individus sont infectés par le virus HPV et chaque année, 550.000 nouveaux cancers associés à l’HPV sont détectés. On estime qu’il y a environ 3000 nouveaux cancers du col de l’utérus par an avec environ 1 000 décès par an, et qu’ils sont quasiment tous dûs à l’HPV. Les virus HPV sont aussi impliqués des cancers du pénis, des cancers anaux et des cancers ORL. Compte tenu des multiples localisations possibles de l’infection à HPV, l’optimisation de la prise en charge des patients présentant un cancer lié à l’HPV est nécessaire pour la mise en place d’un suivi global, clinique et biologique, dans les différents sites de multiplication virale.

Cette consultation est proposée aux patients de l’Hôpital européen Georges-Pompidou, en fin de traitement (chirurgie, chimiothérapie ou radiothérapie) et pour lesquels le virus HPV a été impliqué dans la survenue de cancer.

Cette consultation nous permet de prendre le temps d’expliquer le rôle d’HPV dans la survenue des cancers, et de proposer une manière originale d’aborder le risque évolutif des cancers et le risque de deuxième cancer. Il faut veiller à déculpabiliser les patients et à aborder le dépistage d’HPV de la façon la moins anxiogène possible. De plus, il est toujours difficile de parler d’un possible risque alors qu’il existe une moyenne de 10 ans entre la contamination et l’apparition d’un cancer.»
Pr Cécile Badoual, service d’anatomie-pathologie de l’Hôpital européen Georges-Pompidou.

La consultation est ouverte le vendredi après-midi une fois par mois. Des consultations spécialisées d’ORL, de gynécologie, de proctologie, d’urologie, et d’infectiologie sont organisées. A cette occasion, une prise de sang et des prélèvements locaux (cytologie et virologie) de chaque organe pouvant être infecté sont effectués. Une consultation avec un psychologue est aussi possible. Une consultation de synthèse entre le patient et le médecin référent est organisée à distance de cette journée, après obtention des résultats des différents examens réalisés.